L’accès au logement, une priorité nationale et parisienne

Chaque année, la trêve hivernale rappelle le drame des sans-logis, des mal-logés, des délogés et des tensions concernant le logement.

Le Gouvernement en a fait une priorité nationale : construction de 500 000 logements par an  dont 150 000 logements sociaux, encadrement des loyers à la relocation, et bientôt,  relèvement de la part du logement social à 25% dans les communes et la possibilité  d’acquérir moins cher les terrains publics inutilisés pour réaliser des logements sociaux.

Notre arrondissement n’échappe pas à ces problématiques, auxquelles s’ajoutent trois grands défis : un défi écologique en terme d’isolation thermique puisque 85% du parc  immobilier date d’avant 1975 ; un défi social puisque le quartier Clichy, Saint-Ouen, Pouchet  compte parmi les plus enclavés de Paris ; un défi d’égalité territoriale puisque le 17e, tout en  accueillant l’un des meilleurs lycées de France se place en tête du triste palmarès parisien, pour ce même quartier, du nombre de personnes sans diplômes.

Face à ces enjeux, les positions locales de la droite et de la gauche sont connues. La droite s’oppose obstinément à la construction de logements sociaux dans le 17e au prétexte fallacieux que cela ruinerait la mixité sociale. Nous pensons au contraire que le logement social favorise la mixité sociale et  le mieux vivre ensemble.

Le discours simplificateur de la droite du 17e doit aussi être nuancé :si 270 logements sociaux sont bien construits par an depuis 2001 dans le 17e, ce n’est pas, comme le prétend la maire, deux fois plus que les 20% de logements sociaux imposés aux communes, mais uniquement un rattrapage, puisque le taux de logement social dans le 17e n’est que de 10,3%, contre 15,6% à Paris (au 1er janvier 2009).

Au delà des propos  caricaturaux et des litanies incantatoires, notre Président et la Mairie de Paris façonnent une  politique du logement juste et efficace au carrefour des problématiques sociales, écologiques,  économiques, de sécurité et d’aménagement du territoire. Ainsi, pour répondre à l’exigence l’égalité républicaine, la mairie de Paris a engagé une réforme des conditions d’attribution des logements sociaux pour la rendre plus juste et plus transparente.

La transition écologique est  également au programme dans le 17e avec l’inauguration de la plus grande centrale  photovoltaïque française sur un immeuble d’habitation. Le logement constituera un enjeu  majeur des municipales de 2014 à Paris.

Les socialistes du 17e seront mobilisés, avec vous, pour que la gauche devienne majoritaire dans notre mairie d’arrondissement et continue à  transformer nos quartiers en des lieux où il fait bon vivre ensemble.

Mourad Inoubli, militant PS17

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *