IL FAUT CHANGER LE MODÈLE ÉNERGÉTIQUE DE LA FRANCE !

LUTTER CONTRE LA FACTURE
ÉNERGÉTIQUE DES FRANÇAIS

Lors de leur dernière réunion mensuelle, les militants socialistes du 17e ont débattu des propositions de transition énergétique du candidat François HOLLANDE.

Son programme énergétique est animé par la volonté de préserver « l’indépendance et la sécurité » de la France mais aussi par l’ambition de promouvoir « l’emploi et l’économie » de
notre pays.

Ses principaux engagements sont les suivants :
• Baisser de 25 % notre consommation de nucléaire sur trois quinquennats,
• Réguler le parc des usines nucléaires en arrêtant l’activité de la plus ancienne centrale nucléaire Fessenheim, et en conduisant le nouveau projet d’EPR de Flamanville à terme.
• Instaurer une société de la sobriété énergétique en créant une manne de 150 000 emplois afi n d’assurer la rénovation thermique du bâti, ce dernier absorbant 40% de l’énergie consommée,
• Protéger les consommateurs en instaurant une tarifi cation de base qui couvrirait les besoins essentiels et « une tarifi cation progressive pour le confort »,
• Créer un véritable pôle public de l’énergie dont AREVA et le C.E.A.
seront les fers de lance,
• Lancer un grand débat national à travers une loi de programmation de la transition énergétique.

Entre les litanies incantatoires de sortie défi nitive, et à court terme, du nucléaire et les appels au tout nucléaire, le programme de François HOLLANDE offre la perspective d’une troisième voie réaliste et ambitieuse en bouleversant nos comportements énergétiques, et en optimisant les potentiels de croissance et d’emploi que promet l’économie verte.

Mais ce programme vise également à lutter contre une facture énergétique – qui a explosé sous Sarkozy – en protégeant les plus précaires, et à préserver le droit démocratique des Français à donner leur avis sur ce défi d’avenir.

Mourad Inoubli, militant PS 17

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *