PROMOUVOIR LA JEUNESSE C’EST SERVIR LA RÉPUBLIQUE TOUT ENTIÈRE

 

Dans le « Rêve français » défendu par notre candidat François Hollande, le premier songe d’avenir porte le nom de « Priorité Jeunesse ». Le futur Président de la République – osons-le ! – a assuré que « la jeunesse est notre seul
capital. Sa réussite sera la nôtre. J’en fais donc la grande cause de cette élection »1 .
Le bilan de dix ans de droite au pouvoir accable les nouvelles générations. En 2011, un jeune sur quatre vit en dessous du seuil de pauvreté. Un jeune de moins de 25 ans sur quatre est au chômage. Ce taux monte à 50% dans les quartiers populaires.
Les CDD et l’intérim perpétuels sont devenus le lot commun des nouvelles générations de jeunes diplômés. Pour faire face à ce bilan, c’est un projet ambitieux pour la jeunesse que propose  François Hollande, axé autour de quatre principales mesures phares :

1• Aucun jeune de 16 à 18 ans sans solution: alternance, formation, tout doit être trouvé pour permettre la formation au moins jusqu’à la majorité. Plus question d’accepter le décrochage  scolaire ou « la relégation sociale » !

2• Accompagner les plus de 18 ans par la création d’un parcours d’autonomie personnalisé.

3• Les jeunes travailleurs doivent être des travailleurs comme les autres.
C’est ainsi que seront mis en place les contrats de génération : les entreprises seront incitées à  garder leurs seniors et à embaucher de jeunes travailleurs en CDI, les premiers formant les seconds : l’expérience doit servir le dynamisme des nouvelles générations !

4• Permettre aux jeunes de quitter les quartiers populaires par la création d’emplois d’avenir.
Mais « rien ne sera possible sans une grande ambition éducative ». Si 150 000 jeunes sortent chaque année du système éducatif français et que 66% d’une classe d’âge passe aujourd’hui avec succès le baccalauréat, les inégalités sociales se creusent à nouveau à l’école. Depuis 2007, la destruction du système éducatif français va bon train, avec la suppression de près de 70 000 postes d’enseignants.
Il est « de notre devoir de refaire de l’école une grande cause nationale ». Avec François Hollande, les socialistes créeront en 2012 12 000 postes d’enseignants par an pendant cinq ans, une véritable formation des enseignants sera remise en place, l’encadrement sera renforcé …
C’est enfin par une véritable refonte de la confiance dans l’enseignement supérieur que François Hollande fait le pari de la jeunesse :
par un rapprochement des grandes écoles et universités, les socialistes revisiteront la loi LRU pour favoriser la coopération plutôt que la compétition stérile entre les établissements d’enseignement supérieur.

Quoi qu’on puisse en penser, les sondages sont unanimes : parce qu’il croit en elle, la jeunesse croit en François Hollande. Elle est déjà engagée derrière lui. Elle sera au rendez-vous en 2012 !

Emilien Batôt
militant de la section PS17

1. Les citations de l’article sont issues du discours de François
Hollande aux jeunes le 22 novembre dernier à Strasbourg

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *