Divisions à droite:
Le 17e vaut mieux que ça !

Comment une équipe à ce point divisée peut-elle gérer correctement notre arrondissement ?

Dans le précédent numéro de notre journal, nous vous informions que le 1er adjoint s’était vu ôter ses principales délégations ; il a retiré sa plainte au tribunal administratif avant les élections. La Maire du 17e, candidate dissidente, nettement distancée au premier tour des législatives dans la 4e circonscription, a préféré ne pas maintenir sa candidature au 2e tour de peur d’être exclue de l’UMP. C’est ainsi que nombre d’entre vous furent surpris de ne trouver qu’un bulletin de vote le 17 juin. En juin 2012, un nouvel adjoint a été élu en remplacement de l’adjoint décédé en août 2011. Il aura fallu dix mois pour que la droite arrive à ce résultat. Là encore, la Maire du 17e en sort très affaiblie puisque la candidate qu’elle proposait a été battue au vote organisé au sein de la droite du 17e .

Voici quelques exemples de la zizanie qui règne à la mairie d’arrondissement. Certains parleront du reflet du combat Copé-Fillon, certes, mais où est l’intérêt des administrés ? Parisiens, habitants du 17e , vous valez mieux que cela, d’autant plus lorsqu’on voit les grands et beaux investissements réalisés dans notre arrondissement par la Mairie centrale. Ainsi, à l’occasion des derniers scrutins électoraux de la présidentielle et des législatives, le mauvais état et les turbulences au sein de la droite locale sont apparus au grand jour pour la tenue des bureaux de vote.

Le savez-vous ? Les bureaux de vote nécessitent, en plus des agents qui sont, eux, rémunérés, la présence de personnes bénévoles pour assurer le rôle de président(e) et celui d’assesseur (les personnes qui assistent le (la) président(e) à la table de vote). Ces  personnes sont désignées par les candidat(e)s et/ou les partis politiques. Dans le 17e  arrondissement, 63 bureaux de vote ont été constitués en 2012. A l’occasion des 4 derniers  scrutins, les 22 avril, 6 mai, 10 juin et 17 juin, les Socialistes, leurs partenaires et leurs  sympathisants ont pris une part très active dans le bon déroulement de ce processus démocratique puisqu’à chaque fois plus de 150 personnes se sont mobilisées. Ceci ne fut pas le cas de la droite qui n’a pas été capable de mobiliser ses militants et  sympathisants. Les conséquences : des journées souvent très difficiles pour les agents et les assesseurs et surtout, souvent, des files d’attente pour vous, électeurs, qui auraient pu être évitées si la droite avait tenu son rôle démocratique.

Certes, ces dernières élections furent des échecs pour la droite, ce qui n’aide pas à motiver les troupes. Nous sommes néanmoins en droit de nous demander comment est assurée la gestion de notre arrondissement par une équipe à ce point divisée. En ce qui nous concerne, nous, Socialistes, avons participé activement à la bonne tenue des bureaux de vote et nous nous tenons prêts à compenser les défaillances de la droite du 17e dans les mois et les années qui viennent.

Yann Berjonneau, militant PS17

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *