LE LOGEMENT SOCIAL RÉCOMPENSÉ

La rénovation de la Tour Bois-le-Prêtre témoigne de l’engagement de Bertrand Delanoë et des socialistes parisiens en faveur d’un logement social de qualité.

Cet immeuble de logements, s’élevant à 50 mètres de hauteur, a été construit dans les années 60 et semblait promis à la destruction dans le cadre du Grand Projet de Renouvellement Urbain de la Porte Pouchet. Cependant, en concertation avec les locataires et le bailleur, la Ville de Paris a fait un choix plus novateur : réhabiliter entièrement la tour, tout en maintenant les habitants à domicile. 

Cette opération originale de rénovation aura coûté au fi nal deux fois moins cher qu’une opération classique de démolition-reconstruction et aura permis d’augmenter la surface des logements et d’améliorer leur effi cacité environnementale par l’ajout en façade de jardins d’hiver. La réussite de cette première mondiale vient d’être reconnue par l’attribution – à l’équipe d’architectes qui a mené ce projet – du Prix de l’Equerre d’Argent 2011, un prix d’architecture renommé.
Ainsi, loin de la caricature qu’en fait souvent la Droite dans le 17e, le logement social peut allier à la fois qualité architecturale et innovation sociale.

Rémy Cadoret et les élus socialistes du 17e

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *